Christophe Dominici

Posté par dominique le 14 avril 2008

1149024306.jpg

Alors que Fabien Galthié s’interroge quant à son avenir à la tête du Stade Français, Christophe Dominici s’est dit intéressé pour intégrer le futur organigramme du club parisien. 

Malgré sa blessure à un poignet, Christophe Dominici avait fait le déplacement à Dax vendredi soir. Dans son blazer officiel, il semble peu à peu s’installer dans un nouveau rôle, toujours proche des joueurs, jamais très éloigné de l’entraîneur Fabien Galthié .

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

le stade Français

Posté par dominique le 17 février 2008

parisauch.jpg

Le Stade Français, mené à la mi-temps, a remporté une bien triste victoire (15-12) sans le moindre essai contre la lanterne rouge du Top 14, Auch, samedi à Jean-Bouin lors de la 10e journée, montrant des lacunes inquiétantes face à un adversaire sans complexe

 

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Harlequins 10 – 31 Paris

Posté par dominique le 20 janvier 2008

 Coupe d’Europe de rugby: Toulouse et Perpignan qualifiés pour les quarts

Malgré sa victoire chez les Harlequins (17-31), le Stade Français est éliminé de la Coupe d’Europe, Cardiff ayant gagné à Bristol (0-17).

la victoire de Cardiff à Bristol condamne les Stadistes qui ne rejoindront pas Toulouse ni Perpignan en quarts de finale de la H Cup

Clermont a bouclé le son premier tour de Coupe d’Europe en pulverisant Llanelli (0-41) au pays de Galles, au terme d’un véritable festival offensif. Mais l’ASM est éliminé :Bourgoin perd face aux Ospreys (21-28) dimanche lors de la dernière journée, les Ospreys ont assuré leur qualification pour les quarts de finale. Leur victoire condamne malheureusement Clermont. Perpignan a assuré sa place dans le Top 8 de la Coupe d’Europe.Vainqueur à Newport (0-25) lors de la dernière journée, Perpignan a obtenu son billet pour les quarts de finale de la Coupe d’Europe.Sur sa pelouse, Toulouse a été sans pitié pour les Ecossais d’Edimbourg (34-10), ce qui lui permet de conserver la première place qualificative du groupe 6.

 clermont1.jpg   Loic Jacquet

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

photos

Posté par dominique le 11 novembre 2007

acdgfrancegeorgie1bis.jpg     acdgfranceblackshaka.jpg

200502060037210christophedominici.jpg        75156christophedominici.jpg 19.jpg              17.jpg

18.jpg               16.jpg 

3christophedominici.jpg            christophea.jpg

Publié dans Non classé | 15 Commentaires »

Stade Français-Biarritz en 2005

Posté par dominique le 29 septembre 2007

En inscrivant samedi au fin fond des arrêts de jeu l’essai de la gagne et de la qualification pour la finale de la Coupe d’Europe à Edimbourg, Christophe Dominici, non content de « poignarder » le BO, s’est offert samedi une extraordinaire revanche. Grand absent du quart de finale victorieux face à Newcastle, l’ailier parisien, véritable porte-drapeau du Stade Français, a ajouté une nouvelle page à la saga Dominici. Une de plus…

« On revient du bout du monde. On avait même pas les rames, on avait juste les bras! » Domi n’en revient pas. Comme les presque 40 000 spectateurs du Parc, l’ailier du Stade Français et du XV de France tarde encore à prendre l’exacte mesure de l’exploit accompli. A quelques mètres de là, Jérôme Fillol, brillant demi d’ouverture d’un jour et auteur du premier essai parisien, crie l’évidence: « Lui, c’est un champion, tout simplement un champion! »

Domi est grand. Et pourtant, lui-même, l’auteur de cet essai assassin venu du fin fond des neuf minutes d’arrêts de jeu accordées par M. Spreadbury – neuf minutes qui n’ont pas fini de faire causer le pays basque -, ignore encore le pourquoi du comment… Comment ce BO si puissant, qui avait posé une main si solide sur cette demi-finale en menant 17 à 6 à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, a-t-il pu passer ainsi à côté? Comment Biarritz a-t-il pu craquer sur un nouvel essai venu de nulle part, œuvre du plus parisien des Toulonnais?
Le héros du match, n’en déplaise au speaker du Parc qui, avant même la fin de la rencontre, avait cru bon de déclarer Damien Traille homme du match, lui, tentait bien de redonner vie à ce moment de grâce et de fureur mêlée à la fois: « A un moment donné, on ne sait pas bien pourquoi on parvient à enchaîner les temps de jeu dans leurs 22 mètres. Et eux, ça les use. On les sent qui s’effritent. C’est l’une des seules actions où l’on tient le ballon. Et puis ça s’ouvre et je m’engouffre. » Dominici s’engouffre et le Parc chavire à la vue du trois-quarts aile parisien qui s’effondre sous les poteaux biarrots. Essai stadiste, 20-17 avec la botte de Fillol à la transformation, Paris tient sa finale après que l’arbitre a enfin donné le coup de sifflet final sur cette ultime touche trouvée par… Dominici.

Quatorze points de rang sans que Biarritz, certes réduit à quatorze à deux reprises mais surtout terriblement restrictif dans ses intentions de jeu, n’ait réussi à en rendre un seul! « Après l’essai de Damien, (Traille) on s’est retrouvé sous nos poteaux et là, on s’est dit: «Maintenant, on joue tout!» Et c’est ce qu’on a fait. » Après? « Après, c’est de la magie! » Magie, miracle au terme d’une semaine marquée par les coups durs, à l’image du forfait du maître à jouer David Skrela, mais plus encore la consécration d’un état d’esprit: « Cette équipe du BO était sûrement plus mieux armée que nous. Ils étaient très forts », tient à souligner un Dominici compatissant pour ses victimes du jour. Et de répéter, aussi admiratif des Biarrots que de la performance accomplie par les siens: « On a éliminé un gros. (…) Nous, nous avions l’énergie du désespoir. Avec les blessures, on ne savait pas où on allait jouer de toute la semaine. Quelque part, on s’est retrouvé autour de ça. Quelque part, on en voulait plus qu’eux… »

L’enfant de la Rade, lui aussi, a subi son lot de coups durs. Agressé à Rome durant le dernier match d’un Tournoi qu’il aura illuminé de toute sa classe, il aura manqué durant trois semaines à ses coéquipiers. Et cette semaine encore fut personnellement difficile: « Mon père a été opéré la veille, il n’est pas venu me voir, ce qui est très rare pour lui. Je le répète, chacun de nous s’est raccroché à ce qui l’avait. » Domi est éternel, à l’image de ce Stade Français revenu de tous les coups du sort et capable de se sublimer sans cesse dès que le parfum des phases finales pointe: « J’ai connu des très hauts et des très bas dans ma carrière », souligne l’emblématique ailier stadiste dont la carrière reste intimement liée à elle du club parisien. « Il est extrêmement facile de basculer vers quelque chose de négatif. Le rugby, c’est ça… Quand on est au pied du mur, il y a l’envie de se révolter, de ne pas lâcher et de plaquer pour le copain… »

L’émotion affleure entre chaque mot avant que ce minot de 32 ans ne fasse le décompte vertigineux de ces finales avec son Stade Français: « Ce sera ma huitième! Et celle-là, on ne la jouera pas pour la perdre. On existe que quand on gagne, c’est injuste mais on le sait depuis la finale 2001 . Ce que je sais, c’est qu’à la 80e minute, on était champion d’Europe et qu’à la 83e, on ne l’était plus. » L’exact sort du BO samedi…
 

                        dominicigalthiemaxppp.jpg         L’hommage de Galthié à Christophe Dominici.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

FRANCE – IRLANDE 25-3

Posté par dominique le 23 septembre 2007

irelande.jpg

lu dans l’équipe :

La victoire contre l’Irlande vendredi a confirmé la volonté de l’équipe de France de revenir aux fondamentaux du rugby pour bâtir ses succès. Traumatisés par l’échec retentissant lors du match d’ouverture, les Bleus ont voulu retrouver de la confiance en repartant sur les bases. Et pour l’instant, ça marche, même s’il faudra plus de folie pour espérer dépasser les quarts de finale.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

coupe de monde

Posté par dominique le 22 septembre 2007

troisième participation à une Coupe du monde pour Christophe Dominici

dominici.jpg

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Chrostophe Dominici de livre….

Posté par dominique le 20 septembre 2007

20070920182004.png

http://tvmag.com

Pourquoi avoir écrit ce livre?
Cela faisait un petit moment que l’idée me trottait dans la tête et, à 34 ans, ma fin de carrière approche. J’ai travaillé pendant un an et demi sur ce livre, car je voulais écrire quelque chose de consistant.

Vous exprimez des choses très personnelles…
Pour moi, une autobiographie doit entrer dans l’intimité. J’explique qu’une carrière est faite de hauts et de bas et que la vie des rugbymen ne s’arrête pas à 80 minutes d’effort sur la pelouse. Il y a beaucoup de souffrances et de douleur derrière.

C’est le message que vous vouliez faire passer?
Je voulais raconter des vérités avec beaucoup d’humilité et sans donner de leçon. J’ai une vie atypique, mon petit gabarit ne me destinait pas à faire ce métier, mais, quand on veut, on peut! Si cela peut servir à quelqu’un…

Vous évoquez le décès de votre soeur dans un accident de voiture. Comment avez-vous géré ce choc?
J’ai gardé cela au fond de moi pendant des années. Je disais même que j’étais fils unique. Puis j’ai rencontré Pierre Césano, un kinésiologue, à qui j’ai réussi à en parler. Le fait d’écrire m’a permis d’accepter le deuil, mais je ne peux toujours pas relire ce chapitre dans mon livre.

Est-ce que le rugby vous a sauvé de votre dépression en 2000?
C’est une période que je ne souhaite pas à mon pire ennemi. Dans ces moments-là, le sport est essentiel. J’ai beaucoup évacué à travers l’effort. Sans le rugby, je ne serais pas revenu aussi vite dans la vie.

Dans le livre, vous évoquez votre reconversion…
Je pourrais devenir entraîneur, mais il y a aussi beaucoup d’autres voies qui me tentent, comme créer des baskets révolutionnaires ou avoir une émission de rugby à la télévision.

Emmanuelle Litaud

Publié dans Non classé | 7 Commentaires »

Jour J

Posté par dominique le 7 septembre 2007

 L’Argentine espère que la troisième sera la bonne. Ce vendredi face à la France, elle va avoir le redoutable honneur de défier, pour la troisième édition consécutive, le pays organisateur de la Coupe du monde lors du match d’ouverture.

Les Pumas ont perdu contre le pays de Galles et contre l’Australie lors des matches d’ouverture des Coupes du monde 1999 et 2003. Ils espèrent cette fois vivre un autre début

Chabal et Michalak sur le banc , Chabal devrait entré dans les 20 dernières minutes

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Dominici en couverture de rugby fan

Posté par dominique le 30 août 2007

l3715.jpg

SPECIAL COUPE DU MONDE
Portrait des joueurs incontournables
LES ALL BLACKS
Favoris, mais ils ont tout à perdre!
+ 8 fiches de clubs à collectionner
Posters géants

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12
 

Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
ecurie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A Gerard Bertrand...
| René OBAME- Tennis and Spor...
| CANYONING SIERRA DE GUARA